Article

Valise – 5 jours mi-ville / mi-campagne

Me voilà partie pour un gros weekend de 5 jours (!) de la campagne de Niort, à Limoges, à la campagne de Tours ! Je vous présente donc les essentiels pour partir 5 jours pour un mix campagne/ville.

  • une paire de baskets
  • un jean
  • une veste zippée matière sweat avec une capuche
  • une parka imperméable
  • de bonnes chaussettes bien chaudes en laine
  • une mini-doudoune sans manches ultra-light
  • des t-shirts

et c’est tout ! :) bon weekend !

Article

Individualité et partage

Dans mon précédent article, je vous ai fait part de la liste des 99 objets nécessaires et suffisants de Dominique Loreau. Si vous avez lu cette liste, vous avez pu remarquer qu’elle inclue dans la liste de ses objets : un canapé, un frigo, un lit, etc. Visiblement cette femme vit seule. Ça ne me pose aucun problème, si ce n’est que sa liste n’est pas applicable à tout le monde. Comment font les couples vivant sous le même toit, les familles avec enfants ? Je crois qu’il faut alors bien différencier les possessions communes des possessions individuelles. C’est pourquoi j’essaie de vraiment réduire le nombre de mes vêtements, de mes babioles, de mes produits de beauté et d’hygiène. Mon homme a accepté de faire la même chose, mais je ne choisis pas pour lui (même si je suis très maniaque). Et tous les deux, on se met d’accord sur les meubles que l’on garde, que l’on vend, que l’on échange ou remplace. Par exemple, aujourd’hui, nous avons revendu sur le Bon Coin notre table de salle à manger et ses deux chaises car nous ne nous en servons jamais (nous préférons manger sur le canapé avec la table basse). Ça libère l’espace, et ça fait du mobilier encombrant et inutile en moins. Même chose pour les nombreuses bibliothèques que nous avons, la plupart ne sont pas pratiques et pas adaptées à nos besoins. Nous avons donc décidé de les mettre en vente également pour ensuite racheter des tablettes murales afin de pouvoir tout stocker et désencombrer. En fin de compte le but de tout ça est vraiment d’optimiser le lieu dans lequel nous vivons.

Read more

Article

Bill Gates ou Steve Jobs ?

J’ai besoin de changer d’ordinateur portable. Jusqu’à présent, je n’ai eu que des PC Microsoft, mais j’ai toujours admiré les Mac Apple. Quoi de plus minimaliste qu’un MacBook ? Le design est épuré, il est blanc, fin, léger, presque aérien, avec une définition d’image juste sublime, tout pour plaire quoi, sauf que… ben ça coûte un bras ! Techniquement, en faisant bien attention, je pourrai m’offrir un MacBook(Pro/Air ???), mais est-ce que ça vaut vraiment la peine ??? Bon maintenant, les PC ont fait beaucoup de progrès au niveau du design et on peut facilement en trouver des blancs, mais les Mac c’est bien pour le graphisme, et ça j’en fais pas mal en fait… Et puis les Mac c’est tout fin, c’est léger. Perso j’en ai un peu marre des PC qui pèsent super lourd alors que chez Apple ils font des trucs ultra-léger. C’est vrai quoi, ça s’appelle un ordinateur portable quand même !? Alors pourquoi c’est si lourd ? 2,5 kg comme ça c’est pas grand chose, mais avec le poids du sac et des dossiers/bouquins/bouteille d’eau/whatever qu’on transporte avec, ça fait lourd je trouve… Read more

Article

Le jour où j’ai dit stop

J’ai eu envie d’écrire plus de choses. De parler d’autre chose que de mode. Mon ancien blog était uniquement consacré à ça. J’adore la mode, ce n’est pas le problème. Mais là, j’ai envie de m’exprimer, de parler de mes sentiments, de ma façon de vivre, du fait que j’essaie d’être minimaliste. J’ai eu envie de devenir minimaliste au fil de mes lectures. Tout cela partait à la base de la recherche d’un style vestimentaire adapté à ma personnalité et à mon mode de vie. Je me suis longtemps cherchée vestimentairement parlant, après le lycée, lorsque je suis allée à la fac, j’ai eu pour la première fois un job qui m’a permis d’avoir pas mal d’argent de poche. Je me suis alors sentie toute puissante et libre de pouvoir enfin m’acheter tout ce que je voulais avec. Non pas que mes parents m’empêchaient de m’acheter des vêtements, mais c’était toujours limité car ma mère ne voulait pas que j’achète ce que je voulais, et surtout, elle m’achetait des vêtements sans marque, sans rien, souvent dans des magasins de déstockage. Je n’ai jamais aimé ça. J’ai toujours été frustrée de ne pas posséder les mêmes fringues que mes copines qui elles pouvaient exhiber leurs fringues Naf-Naf ou Zara. J’ai eu mon premier manteau Zara à Noël en terminale, c’est dire… D’ailleurs je l’ai toujours. Bref, arrivée à Paris à la fac avec des sous qui tombaient tous les mois, pour moi et moi seule, j’ai été prise dans une sorte de frénésie. J’achetais encore et encore dans les enseignes de fast-fashion : H&M, Camaïeu, etc. Que des vêtements de mauvaise qualité… J’ai également pris énormément de poids à cette période, dû au fait que comme je me sentais libre et sans autorité supérieure, je me suis mise à acheter n’importe quoi à manger. Des barres de chocolat, des gâteaux, des bonbons… Tout ce que je ne mangeais jamais chez mes parents. Read more