Article

« Les Damnées du low-cost »

En 2011, le Rhana Plaza, usine low-cost du Bangladesh, s’effondrait en tuant tous les ouvriers se trouvant à l’intérieur, soit un millier de personnes, de travailleurs sous-payés, exploités.

Voilà, c’est ça la réalité de l’industrie textile fast-fashion. C’est ça la vérité sur les vêtements pas chers  qu’on s’achète chez les grosses multinationales (Zara, H&M, et compagnie…).

La vie d’un ouvrier asiatique ne vaut pas un débardeur à 2 euros… Il est temps de faire changer les choses…