Trier les livres

Photo by freestocks.org on Unsplash
Pendant mon tri, j’ai aussi décidé de garder uniquement mes livres essentiels. J’ai choisi de garder les livres que j’ai adorés, mes livres pour le travail, et quelques livres de cuisine dont je me sers souvent.
ma méthode :
1. sortir tout !
2. faire une pile avec les livres qui n’ont jamais été lus ou terminés.
3. faire une pile avec les livres préférés, coups de coeur.
4. faire une troisième pile avec le reste des livres.
5. prendre la pile n°1, et se poser la question, pourquoi ai-je acheté ce livre ? le sujet m’intéresse-t-il vraiment ? ai-je envie de connaître son histoire ? si la réponse n’est pas satisfaisante, alors mettez le dans un carton et portez-le à la bibliothèque municipale ou chez Emmaüs pour le donner. et ainsi de suite.
6. prendre la pile n°2, bien revérifier ce qu’elle contient, et la replacer dans l’étagère.
7. prendre enfin la dernière pile et se reposer les mêmes questions qu’auparavant, et effectuer la même démarche.
Je me suis donc séparée d’une bonne partie de mes livres. Pour la plupart, je les avais récupérés de chez une amie qui déménageait en me disant que ça ferait joli chez moi d’avoir plein de vieux livres, alors qu’au final, ils ne m’intéressaient pas…
En ce qui concerne mes livres de cuisine, j’ai choisi de conserver uniquement ceux dont j’avais testé et approuvé les recettes. Auparavant, j’achetais très régulièrement des livres de recettes parce que ce sont en principe de beaux livres qui font plaisir aux yeux… mais qui ne sont pas vraiment utiles ou adaptés à mon mode de vie. Tous ceux là, oust ! J’envisage même de scanner mes recettes préférées et de me séparer dans peu de temps de tous mes livres de recette.
Pour mes bouquins concernant le travail, beaucoup de gens conseilleraient de s’en séparer, mais ça ne fonctionne qui si l’on a un travail fixe (un CDI quoi) avec un bureau et une bibliothèque d’entreprise (ce qui n’est absolument pas mon cas) où l’on peut consulter les livres qu’on a à la maison d’habitude. Le point positif lorsqu’on n’a plus de livres concernant le boulot à la maison, c’est qu’on ne peut pas travailler en rentrant chez soi, donc on gagne en sérénité 🙂
Je possède également de nombreux livres de voyages dont je n’ai pas l’intention de me séparer. D’une part parce que les guides type Routard ou Lonely Planet sont comme des souvenirs des endroits où j’ai voyagé, je les ai annotés en principe. D’autre part parce que j’ai de beaux livres d’images dans lesquels j’aime me plonger lorsque j’ai des envies de voyages qui ne sont pas réalisables. C’est un bon moyen de s’échapper un peu de la grisaille 🙂
J’ai également conservé quelques unes de mes « bibles » minimalistes, auxquelles je me réfère au quotidien.
Enfin les romans, je n’ai conservé que ceux que je suis capable de relire des tonnes de fois, ceux qui m’ont marqué pour de vrai. J’envisage malgré tout de remplacer un jour les livres en plusieurs tomes par un seul gros recueil d’auteur. Mais ça n’a rien d’urgent.
Et vous êtes-vous envahi par des millions de livres que vous ne lisez pas ?

EnregistrerEnregistrer

Filed under Simplifier

Ici, je partage avec vous mes aventures du quotidien, où je vis avec juste ce qu'il me faut, tout en essayant de réduire mon impact sur l'environnement. Je vous raconte ma garde-robe que je veux la plus éthique et versatile possible. Aussi, je mange souvent végétal, vous verrez peut-être passer de temps à autre une recette de ce type. Mais ce que j'aime par-dessus tout, c'est discuter avec vous. Bonne lecture ♥︎

12 Comments

  1. C'est drôle, j'ai fait exactement le même tri hier avec mes DVD ! Dans un sens j'aimerais me séparer de tous, mais j'ai décidé de garder ceux que je n'ai jamais vu (puis éventuellement les revendre ou les donner par la suite), ainsi que mes préférés, et également quelques Disney que ma cousine sera sans doute heureuse de voir dans quelques années.
    En ce qui concerne les bouquins, je le fais petit à petit, et j'en ai déjà vendu quelques-uns. Avant, mon souci était d'acheter une multitude de livres dès qu'un sujet m'intéressait ou qu'un auteur m'emballait, ce qui fait que j'ai une bonne collection de livres parfois à peine ouverts ! Heureusement les livres trouvent bien plus facilement preneur que les CD ou les DVD ! Et concernant les livres de recettes, à vrai dire j'utilise toujours celui qu'on m'a offert quand j'avais huit ans !
    Quoi qu'il en soit, j'ai pris la décision de ne plus acheter le moindre livre tant que je n'ai pas lu TOUS ceux que j'ai déjà, c'est toujours ça de fait ! ^^
    Pour info, tu as réussi à te séparer de combien de livres environ ? (au moins en pourcentage !)
    (héhé et le commentaire a à nouveau planté, mais cette fois j'ai copié-collé mon message avant de cliquer sur Publier !)

    • pour les DVD j'aimerai bien ne les posséder qu'en version numérique en fait, mais je n'en n'ai pas trop donc ça n'est pas une priorité, ça va. J'ai réussi à me séparer d'environ 30 % de mes bouquins, c'est plutôt cool 🙂
      pour tes commentaires, je crois que je sais ce qui ne marche pas, est-ce que tu te connectes avant de le publier ? parce que ça me l'a déjà fait sur d'autres blogs, si je ne suis pas connectée sur google avant de poster mon commentaire, il plante systématiquement…

    • ClothildeAnn

      Bon, bah j'ai nettoyé mon PC tout à l'heure, ça a déconnecté mon compte Google et j'ai oublié mon mot de passe… ça règlera peut-être le souci ! 🙂
      30% c'est vraiment bien ! 😮 en ce qui me concerne j'aimerais réduire de près de 50%, mais c'est tellement dur ! Tu gardes les guides de voyage, moi je garde les méthodes de langue… Quand j'étais au lycée j'achetais tous les guides de conversation Harrap's que je trouvais, je dois en avoir une bonne douzaine éparpillée dans des cartons ! J'ai l'impression que le plus dur à trier en fait, c'est les livres, plus que les vêtements même ! (ça et mes innombrables boîtes de thés, mais le thé ça se boit !)

    • oui c'est clair le choix est plus difficile à faire ! et puis on a tous nos petites collections en plus ! 🙂
      (moi aussi j'ai pas mal de thés 😉 )

  2. Pour ma part, j'ai mis plusieurs années à faire du tri. J'ai bossé dans le livre, donc c'était particulièrement difficile.
    Entre les bouquins dédicacés, les cadeaux, ceux sur lesquels j'ai travaillé / je suis créditée / remerciée, et ceux que j'aime vraiment, je ne m'en sortais plus.
    J'ai quand même pu réduire au point de ne conserver qu'une cinquantaine de titres (sur plus de 5000 au départ) et je ne suis toujours pas satisfaite ! Mais je m'approche du but, tout doucement.
    Pour ce qui est des ouvrages de cuisine, j'ai gardé ceux dont la majeure partie des recettes m'inspirent ou sont approuvées, et j'ai recopié les rares recettes exploitables des autres. J'ai aussi gardé les "livres de recettes" d'école que ma nièce m'a offerts parce qu'elle y a participé.

    Effectivement, et c'est valable pour tout, la méthode la plus efficace est de tout vider et de ne ranger sur l'étagère que les livres que l'on aime. Pour le reste, il y a toujours une solution !

    Bon courage pour la suite !

    • effectivement tu as l'air d'avoir fait du chemin depuis tes 5000 livres ! félicitations ! mais fais attention de ne pas de débarrasser des livres que tu aimes vraiment. 50 livres c'est pas tant que ça 🙂
      merci pour ton message et bon courage à toi aussi ! 🙂

    • A force, j'ai une assez bonne idée de ce que je souhaite conserver et pourquoi. 🙂
      C'est l'avantage de pratiquer petit à petit, pendant longtemps !

  3. J ai apporté samedi les livres trop volumineux et que je ne voulais pas relire à la mediatheque. Ils étaient contents. Je vais en apporter d autres dans une ressourcerie. Je ne garde que les poches que j ai adoré et les livres fétiches sur la consommation responsable. Je m aperçois qui j ai un peu le même répertoire que toi sur le sujet. J aimerais bien créer une sorte de boîte aux lettres dans ma ville dans laquelle on pourrait déposer un livre en échange d un autre qui aurait été déposé. J avais vu ce concept à Sarlat et j avais trouvé cela super.
    Sinon, rien avoir mais j ai vu sur ulule que le créateur du jean 1083 lançait le projet d un pull 100% français. Intéressant!

    • super ce pull ! je crois que je vais craquer ! ils sont tops ! merci du tuyau !
      et toi du coup, question volume de livres, tu en as éliminé beaucoup ?
      C'est vraiment bien comme concept ce que tu as vu à Sarlat ! tu créerais ce concept dans ta ville ? ce serait vraiment super ! 🙂

  4. C'est un vaste sujet, le tri des objets culturels! J'ai également accumulé pas mal de livres – parce que je lis beaucoup, notamment en Anglais, et que beaucoup de titres ne sont pas disponibles en bibliothèque en France – mais aussi parce que c'est un cadeau facile à faire pour les gens autour de moi. Ce qui est bien, j'apprécie que les gens me fassent découvrir leurs livres préférés. Mais ça accélère l'accumulation. C'est la même chose pour les DVD, CD, les jeux vidéo…

    En simplifiant mon environnement, je suis partie sur le concept de "collection choisie", un peu comme toi. C'est à dire ne pas se débarrasser de tout, mais choisir les titres qui m'ont marquée, que je suis amenée à relire plusieurs fois, qui sont des classiques que je souhaite avoir à portée de main à tout moment, soit pour les relire en entier, soit pour en citer des passages. Pour les DVD, j'ai complètement arrêté d'en acheter afin de me convertir au numérique, et pour les CD, je n'ai gardé, pareil, qu'une "collection choisie" de musiques qui gagnent vraiment à être écoutées sous forme de CD plutôt que de mp3 (jazz, classique).

    Dans tous les cas je pense que c'est une bonne démarche, surtout que j'ai remarqué la tendance à posséder des choses culturelles (livres DVD etc.) pour montrer aux autres notre "culture" à travers ce qui peuple nos étagères, plutôt que parce qu'on les lit vraiment, et c'est dommage de gaspiller de l'espace pour ça.

    • oui effectivement c'est très vaste ! pour les DVD je voudrais faire comme toi, mais il faut que je prenne le temps de tout re-télécharger aussi… par contre, je pense que je garderai quelques coffrets des films que j'aime beaucoup. Mais les DVD de films "pop corn" achetés 5 euros pour une soirée télé, ceux là il faudrait que je les vire… Pour les CD, je me suis rapidement mise au numérique donc ça va je n'en ai pas tant que ça, et puis j'aime bien en avoir pour mettre dans la voiture, car je fais beaucoup de route quand je travaille et ma voiture n'est pas assez moderne pour y brancher un smartphone ou un iPod…
      et oui, exhiber sa "culture", c'est même un peu malsain… comme dit ma grand-mère, la culture, c'est comme la confiture, moins on en a, plus on l'étale… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.