LIBERTE

aujourd’hui je ferai court. il n’y a pas de mots pour décrire cet attentat. sinon la cruauté. je tenais juste à rendre un hommage aux victimes du meurtre du Charlie Hebdo. je n’ai jamais lu ce canard, mais j’en connaissais