Capsule Wardrobe – Automne/Hiver 2015/2016

Tadam ! Ma capsule wardrobe pour la saison automne/hiver est prête ! Pour une fois je n’ai que 3 petits jours de retard (je rappelle que j’ai fait durer ma CW d’été jusqu’au 30 septembre…), donc tout va bien. Si vous n’avez pas encore lu mon article sur le bilan de cet été, je vous invite à le faire pour mieux comprendre ce qu’il s’est passé. C’est un peu un résumé des épisodes précédents ;)

Pour les personnes qui liront cet article dès son jour de publication, je vous demande pardon à l’avance, il me manque juste un jean noir, commandé sur vide-dressing.com qui n’est pas encore arrivé, du coup j’ai pris une image internet en attendant. Vous m’excuserez aussi pour l’image avec un haut à manches longues gris, je n’ai pas eu assez de budget pour me l’offrir ce mois-ci, mais il est sur ma liste de vêtement pour cette saison froide. Après, je ne sais pas encore exactement quand est-ce que je vais pouvoir me l’offrir.

INSPIRATION

Abonnez-vous au tableau FASHION – Autumn de minimalevabee sur Pinterest.

COMPOSITION

des rayures, des couleurs neutres : blanc, noir, gris, beige, un peu de chaleur avec la couleur taupe, des accents de camel, un tout petit peu de vert, des matières naturelles : laine, cuir, lin, du confortable, des bijoux dorés, du rouge à lèvre brique et des yeux presque nude, un mélange de très décontracté et de très chic

PALETTE DE COULEURS

cf. article

5 ELEMENTS CLES

5 éléments clés

UNIFORME

IMG_1086

PROPORTIONS

jean skinny + top/pull loose

robe bodycon + maxi gilet long

CATEGORIES DE VETEMENTS

  • tops unis
  • marinières
  • gros pulls
  • low-boots
  • baskets
  • robe moulante
  • accessoires anti-froid (maxi écharpe, gants, bonnet)
  • sac à main + sac en bandoulière
  • veste courte
  • manteaux 3/4
  • jeans skinny

CAPSULE

Au fur et à mesure de mes pérégrinations minimalistes, je trouve petit à petit mon équilibre, en réussissant à posséder des vêtements qui peuvent être (pour la grande majorité) être utilisés toute l’année.

Si vous avez bien lu le titre de mon article, vous avez sans doute remarqué que j’ai confectionné une CW dédié aux deux saisons automne et hiver. Je suis donc partie d’une base, composée de 30 pièces, que j’utiliserai donc du 1er octobre 2015 au 31 mars 2016. C’est l’image ci-dessous.

 

cw ah 15-16

  1. débardeur beige rayé noir – lin – Zara – made in Portugal
  2. débardeur gris – lin – Zara – made in Portugal
  3. débardeur blanc – lin – Zara – made in Portugal
  4. débardeur beige – lin – Zara – made in Portugal
  5. marinière à manches courtes blanche rayée noire – coton – Pablo ⎢ Gérard Darel – occasion (nouveau, 2 euros)
  6. marinière à manches courtes noire rayée blanche – coton bio – Zara (customisée, j’ai raccourci les manches, qui étaient 3/4 avant)
  7. t-shirt col V à manches courtes ivoire – lin – Ekyog – éco-conçu
  8. t-shirt col V à manches courtes camel – lin – Ekyog – éco-conçu
  9. t-shirt col V à manches courtes noir – lin – Ekyog – éco-conçu
  10. marinière à manches longues blanc cassé rayé vert – coton bio – Petit Bateau – occasion (nouveau, 10 euros)
  11. marinière à manches longues grise rayé blanc – coton – Petit Bateau – occasion (nouveau, 10 euros)
  12. marinière à manches longues blanche rayée taupe – coton – Esprit – occasion (nouveau, 10 euros)
  13. top à manches longues beige – lin – JUSTE – La Révolution Textilepetit créateur & made in France & éco-conçu
  14. top à manches longues gris – laine – ATODE – made in France & éco-conçu (pas encore acheté)
  15. chelsea boots noires – croûte de cuir – André – made in Italy
  16. low-boots à talons camel – cuir velours – Jonak – destockage (nouveau, 50 euros)
  17. robe bodycon noire – stretch – Naf-Naf
  18. gilet long gris – laine – marque inconnue – occasion (nouveau, 10 euros)
  19. pull taupe – laine – American Vintage – occasion (nouveau, 25 euros)
  20. pull écru – laine – modèle Colette JUSTE – La Révolution Textilepetit créateur & made in France & éco-conçu (nouveau, 60 euros, partenariat)
  21. pull gris – laine & cachemire – Ekyog – éco-conçu
  22. maxi foulard motif pied-de-poule noir et blanc – acrylique – Mango
  23. gants gris – laine – Monoprix – made in Italy
  24. bonnet gris – acrylique & polaire – marque inconnue – occasion
  25. sac à main XL noir – cuir lisse – Minelli – made in Italy (nouveau, 180 euros)
  26. sac besace noir – cuir lisse – L’Atelier Scandinave – petit créateur & made in Sweden
  27. perfecto noir avec faux mouton écru – cuir – Naf-Naf
  28. manteau pardessus 3/4 tweed gris – laine – Les Chats Perchés – petit créateur & made in France
  29. jean super skinny gris foncé – Levi’s
  30. jean skinny demi-curve noir – Levi’s – occasion (nouveau, 50 euros)

[white_box] TOTAL SUR 30 = 10 nouvelles pièces (peut-être 11 avec le vêtement n°14), 25 (voire 26, cf. n°14) pièces éco-responsables (occasion, éco-conçues, fabriquées en France/Europe, destockage). [/white_box]

Maintenant que nous avons vu ma base pour l’automne/hiver, passons à ce que j’ai appelé l’Addenda d’Automne, à savoir, des pièces uniquement portables (sinon il fait trop froid), pendant la mi-saison, les jours où il fait plus doux.

automne

  1. parka légère beige – coton – Ba&sh – occasion (nouveau, 100 euros)
  2. jean skinny customisé déchiré gris clair – Cheap Monday – occasion (nouveau, 14 euros)
  3. baskets blanches – cuir – Veja – éco-conçues

[white_box] TOTAL SUR 3 = 2 nouvelles pièces et tout est éco-responsable. [/white_box]

BUDGET

Jusqu’à présent je n’avais jamais vraiment songé à réfléchir aux avantages budgétaires que pouvaient représenter une CW. Je n’avais jamais d’ailleurs compté réellement (non pas que je sois richissime, mais je sais combien je peux dépenser par périodes, enfin bref). Comme j’ai été en phase de véritable refonte de garde-robe, vu que j’ai perdu beaucoup de poids à nouveau (promis, dès que mon poids est stabilisé je fais un article, je ne sais pas si je vais re-maigrir encore, impossible de prévoir…), j’ai dû racheter beaucoup de choses, ce qui ne m’amuse pas spécialement.

J’en ai marre de devoir sans cesse me racheter des fringues, je n’ai pas l’impression d’être minimaliste ou écolo en faisant ça à chaque saison !

Du coup, il a fallu que je calcule très précisément mon budget.

Une chose à savoir, c’est que bon nombre de mes affaires trop grandes étaient encore en bon état, je les ai donc mis en vente, ce qui m’a rapporté une petite somme (ça par contre j’ai oublié de noter combien en tout…), j’ai également vendu mon ancien appareil photo et d’autres choses dont je n’avais pas besoin et qui avaient un peu de valeur, ce qui m’a encore permis d’amasser un peu d’argent. Tous ces petits gains (entre 100 et 200 euros, honnêtement je ne saurais pas trop dire, vu que ça s’est fait sur le long terme) m’ont grandement servi pour élaborer ma CW automne/hiver.

Justement, pour composer ma nouvelle garde-robe, j’ai principalement fait des achats de seconde main (les seules choses neuves ont été éco-conçues), ce qui, en plus d’être la manière d’acheter la plus éco-responsable qui existe, est également un bon moyen de s’acheter ses vêtements au moindre coût et en trouvant de très belles pièces, il faut juste bien chercher (perso j’ai fait ça tout le mois de septembre). J’ai également investi dans 5 belles pièces assez fortes de ma garde-robe : une parka légère quasi neuve que je pourrai porter au printemps et en été, un sac à main XL intemporel pour remplacer mon ancien sac  (je l’ai dégagé avant qu’il casse, mais là n’est pas le sujet, je vous en reparlerai pour mon Shopping Fast de Septembre), un jean noir que je porterai toute l’année, une paire de low-boots à talons pour up-grader n’importe quelle tenue, un pull en laine JUSTE. J’aimerai aussi beaucoup investir dans le joli top gris éco-conçu que j’ai repéré, qui me servirai de t-shirt en hiver, et de pull fin pour la saison printemps/été (comme le top en lin Olympe de JUSTE). Pour le reste j’ai vraiment fait de bonnes affaires.

Je vous ai donc marqué le montant de chaque objet acheté, pour établir un budget moyen de « maintenance de garde-robe » (c’est ce qu’Anushka du blog Into Mind appelle la « Regular Update », à savoir 50% de nouvelles affaires).

TOTAL des pièces entre 0 et 10 euros = 2 + (10×4) + 14 = 56 euros

TOTAL des pièces entre 10 et 25 euros (inclus) = 25 euros

TOTAL des pièces entre 25 et 50 euros (inclus) = 60 + (50×2) = 160 euros

TOTAL des pièces entre 50 et 100 euros = 100 euros

TOTAL des pièces entre 100 et 200 euros = 180 euros

Dis comme ça, ça parait énorme ! Mais je rappelle que j’avais un budget grâce à mes ventes ! Donc ce n’est pas tant que ça finalement. Et imaginons qu’une personne dépense 100 euros par mois en shopping, au final, j’ai dépensé moins d’argent puisque j’en ai pour toute l’année (et plus encore) avec tous mes achats à 521 euros. Si on fait la soustraction par rapport à mes gains de choses vendues, ça ne m’a fait dépenser « que » environ 300 euros. Je rappelle également que j’ai investi dans des grosses pièces, piliers de mon dressing. Bref, tout ça pour dire que le minimalisme permet réellement de faire des économies, il faut prendre le temps d’amasser de beaux objets/vêtements, que l’on peut garder longtemps.

Si vous prêtez attention aux marques que j’ai choisi pour mes achats d’occasion, vous constaterez qu’il n’y a pas de petites marques pas chères de la fast-fashion. Déjà d’une part parce que j’ai horreur de ce type de vêtement, lorsque je les touche, j’ai l’impression d’avoir les mains sales, vraiment… D’autre part, je ne trouve pas ça judicieux pour moi d’acheter (je parle toujours de la seconde main) des vêtements de mauvaise qualité et pas chers, parce qu’ils vont vieillir vite (j’ai fait l’expérience ce printemps et je ne veux pas recommencer). Du coup il faudrait encore dépenser de l’argent, encore faire des recherches pour trouver de beaux habits, encore jeter des vêtements aussi… Ma démarche est donc simple, je préfère investir dans des pièces de qualité, toujours en fonction de mes moyens du moment (oui, car je n’ai jamais le même « salaire »).


Voilà, ma présentation de CW est terminée, j’espère que ça vous a (un petit peu au moins) intéressé. N’hésitez pas à me dire dans les commentaires tout ce que vous en avez pensé, j’espère ne pas avoir eu une « attitude » déplacée en parlant d’argent avec vous.

Pour le passage à l’hiver, je ferai un mini article avec mon Addendum Hivernal.

Et promis juré, mon article sur mes variations de poids (en rapport avec mon stérilet/DIU en cuivre et mon intolérance au gluten et au lactose) arrive très bientôt, laissez-moi un tout petit peu de temps s’il vous plait :)

EnregistrerEnregistrer

Ici, je partage avec vous mes aventures minimalistes et (presque) zéro déchet. Je vous raconte ma garde-robe que je veux la plus éthique possible. Je suis (presque) végane et je tente de découvrir de belles alternatives écologiques aux produits animaux. Mais ce que j'aime par-dessus tout, c'est discuter avec vous. Bonne lecture ♥︎

25 Comments

  1. gaelle
    4 octobre 2015

    hello,
    non je ne trouve pas ça déplacer de parler d’argent, surtout que c’est dit a titre d’information et non pour se la péter ;-)
    vraiment sympa j’ai hâte de voir quelques combinaisons possible ça m’inspirera !
    bises!

    Répondre
    1. eva
      4 octobre 2015

      Salut Gaelle ! Merci pour ton gentil commentaire :) Je vais essayer de poster des looks assez souvent, mais j’ai tellement d’idées d’articles que je ne sais pas si je vais pouvoir tous les placer !!! mdr
      Bonne journée ! :)

      Répondre
  2. Caro
    4 octobre 2015

    Bjr. Super article ça m’inspire vraiment.
    Ou achetés tu t’es vêtements d’occaz ? J’ai adoré la parka grise mais je ne l’ai malheureusement pas trouvé :-(
    Bonne continuation

    Répondre
    1. eva
      4 octobre 2015

      Bonjour Caro, merci beaucoup pour ton commentaire :)
      Je m’achète mes vêtements d’occasion soit dans des friperies et dépôts-ventes dans ma ville, soit sur internet, mon site de prédilection est vinted.fr, j’aime aussi vide-dressing.com et vestiaire-collective.com, mais tu peux aussi regarder sur le Bon Coin ou encore sur e-bay :)
      Pour la parka, je ne saurais pas te dire, c’est aussi ce qui est sympa avec les vêtements d’occasion, c’est que personne (ou presque) n’a les mêmes vu que c’est un marché secondaire, après tu peux trouver des pièces qui ressemblent ! ;)

      Bonne journée !

      PS : la parka est beige ;)

      Répondre
  3. lilikus
    4 octobre 2015

    Trop chouette article ! Et je suis fort contente de trouver un blog qui parle de capsule wardrobe en français ! J’aime beaucoup into-mind mais je déteste lire l’anglais donc le tiens est beaucoup plus accessible :-) Super article, j’ai hâte de lire la suite et je fonce lire ton bilan de ta capsule été !

    Répondre
    1. eva
      5 octobre 2015

      Merci Lilikus ! Je suis contente de pouvoir rendre service alors ;)

      Répondre
  4. Alice
    4 octobre 2015

    Bonjour Eva,
    J’ai découvert ce blog il y a quelques temps en cherchant des sites sur le minimalisme. J’aime beaucoup vos articles, que je trouve très bien écrits et intéressants. Je modifie progressivement ma façon de vivre depuis la naissance de ma fille (j’étais une « surconsommatrice » de vêtements et accessoires en tout genre) et j’aime trouver des conseils pour m’améliorer. Ayant lu et apprécié les ouvrages de Dominique Loreau, je trouvais tout de même sa vision minimaliste un peu trop austère et extrémiste à mon goût. Votre approche me semble plus réaliste et adaptable à chacun(e) même si je ne suis pas forcément prête à adopter certains changements… (La cup menstruelle par exemple m’a un peu décontenancée :-)
    J’attends avec impatience de lire vos prochains articles (cela doit vous prendre un temps fou d’ailleurs?!)
    Bonne continuation et bravo pour votre démarche!

    Répondre
    1. eva
      5 octobre 2015

      Bonjour Alice, merci beaucoup pour ce très très touchant commentaire, je crois que c’est le message le plus adorable que j’ai reçu depuis longtemps ! :) ça me va droit au coeur <3
      Dominique Loreau est une bonne base effectivement, mais je trouve qu’elle ne prend pas assez en compte le côté arbitraire de la vie. Tout le monde n’a pas les mêmes besoins ;)
      En ce qui concerne la cup, c’est un pas à sauter (j’ai aussi été décontenancée quand j’ai découvert ce que c’était !), mais si le côté « insertion d’un bout de silicone » peut-être gênant, il y a aussi les serviettes lavables ! (celles de Dans Ma Culotte sont géniales, j’en ai une et j’adore).
      Alors j’essaierai d’écrire souvent, c’est promis (ça me prend du temps mais j’adore ça ! le blog est mon hobbie ;) )
      A très vite !
      PS : on peut se tutoyer hein ;)

      Répondre
  5. ApollineR
    5 octobre 2015

    Je suis impressionnée par les belles choses que tu arrives à trouver d’occasion

    Répondre
    1. eva
      6 octobre 2015

      Oh merci ! J’ai cherché longtemps aussi ;)

      Répondre
  6. The MarSienne
    7 octobre 2015

    Bravo pour ta démarche Eva!
    Je comprends que racheter sans cesse des nouveaux vêtements du à ta perte de poids doit être lassant. D’autant plus, s’il y avait des vêtements que tu aimais bien.
    Pour ma part, vu que j’ai du rapidement me racheter des vêtements, je me suis dirigé vers Mango pour les soldes, H&M pour les chaussettes et vêtements de sport.
    Maintenant que j’ai les bases, je me tourne plus volontiers vers des marques éco-responsable comme Ekyog par exemple. Et j’avoue que ça me fait plaisir de m’acheter quelques belles pièces même si elles sont plus chères car j’en étais venue à acheter des vêtements par obligation (il faut bien se vêtir pour aller bosser hi hi hi) mais sans avoir l’envie.

    Répondre
    1. eva
      8 octobre 2015

      Merci beaucoup ! :)
      c’est sûr que ça ne doit vraiment pas être simple pour toi… et je comprend que dans l’urgence comme ça a été le cas pour toi, on a pas toujours le choix.
      Pour info, des ventes privées Ekyog ont commencé hier ! ;)
      PS : effectivement je te déconseille d’aller bosser à poil… mdr

      Répondre
  7. Marnoline
    7 octobre 2015

    Coucou Eva ! Canon canon cette capsule ! C est marrant j ai les mêmes boots Jonak, dans mon cas achetées plein pot en boutique il y a 3 ans de cela et c est un très bon achat que tu as fait la car elles sont tout bonnement increvables! Un petit coup chez le cordonnier de temps en temps et tu verras, tu pourras les garder un moment.
    Pour le reste, tu n es qu inspiration comme d habitude ! Bravo !

    Répondre
    1. eva
      8 octobre 2015

      Coucou Marnoline ! Merci ! Ah bah justement je me demandais de quand mes boots pouvaient dater ! J’ai ma réponse merci ! Bon alors c’est top si c’est un bon investissement, je m’en doutais car je les ai déjà pas mal portées et le talon est encore nickel !
      A très vite ! :)

      Répondre
  8. Mathilde
    13 octobre 2015

    Whaou, j’adore cet article bien carré, je l’avais loupé ! Ça ne me gène pas du tout que tu parles d’argent, au contraire, c’est carrément intéressant ! Et ça prouve bien qu’acheter des vêtements de bonne qualité et avec une certaine éthique est possible, même sans être « richissime » comme tu dis.
    Ta capsule est canon, j’ai hâte de voir les tenues que tu vas faire :) Je suis étonnée du nombre de vêtements que tu as acheté d’occasion, et vraiment sympas en plus, il faudrait que je regarde un peu plus dans les friperies et plateformes de ventes…
    J’aime beaucoup cette idée de base commune pour la saison froide et ces « addendas », c’est super coherent, et assez pratique au final, je crois que je vais me mettre à fonctionner aussi comme ça ! J’ai environ le même nombre de vêtements que toi pour la saison (un peu plus) mais je ne sais vraiment pas comment tu fais pour te cantonner à une écharpe ! J’en possède 2 (+ 1 de Gryffondor mais ça ne compte pas mettons) , j’aimerais bien en garder qu’une mais IMPOSSIBLE de me décider. Trop d’admiration là ! :)

    Répondre
    1. eva
      13 octobre 2015

      Merci Mathilde ! :) Pour tout t’avouer je suis à la recherche d’un beau pashmina camel pour compléter le tout, ça ajouterait un peu de couleur à mes tenues, mais pour l’instant je n’ai repéré que chez Bompart, du coup faut prevoir le budget…
      PS : j’ai failli m’acheter un hoodie Gryffondor quand je suis allée aux Studios HP en mai dernier, mais aucun ne me plaisait vraiment, dommage… ;)

      Répondre
  9. Carry
    1 novembre 2015

    Salut Eva!
    Beau boulot pour ta capsule, ca a l’air coordonnée et très versatile :)
    Pour ma part je fonctionne avec une capsule intersaison (comprendre : qui marche sur 8 mois dans l’année) + des 5/6 pièces pour les saison « extrêmes » c’est à dire été et hiver. Et j’ajoute à cela une capsule vêtement pou faire yoga / pole dance / pyjama / lounge à la maison (me suis rendue compte que tout ca avait des utilisations assez similaire au final). Mais pas toujours évident de trouver du solide, éco concu, qui te met en valeur et correspond à tes critères!

    Répondre
    1. eva
      1 novembre 2015

      Hello Carry ! Ce que tu fais me parait aussi très organisé ! C’est d’ailleurs mon but à terme, de pouvoir fonctionner avec une capsule de fond sur toute l’année, plus des pièces spécifiques aux saisons « extrêmes » comme tu dis :)
      Quand aux vêtements de sport et lounge, je suis aussi d’accord avec toi, mon but ultime est de posséder des vêtements qui font tout ça à la fois pour en avoir peu :)
      Merci en tout cas pour ton commentaire ! :)

      Répondre
  10. Barbara
    13 novembre 2015

    Je trouve ça très bien que tu parles de budget, parce que, pour ma part, je rechigne énormément à acheter quelque chose de plus cher, et c’est typiquement le problème qui envoie direct dans les magasins fast-fashion, dans l’urgence, après on se retrouve avec des fringues vraiment pas top, qui sont souvent à la base moches ou qui se démoderont dans deux mois à peu près quand elles se désintègreront. Et après, il faut tout recommencer. En plus, à force de lire des blogs minimalistes, et d’avoir un tempérament assez entier, en fait je me sens pas mal d’affinités avec Jeanne-Aurore Colleuille de l’Armoire Essentielle, tant dans les gouts que dans l’approche, faut dire qu’on a à peu près le même âge et donc des références esthétiques en commun. En bon, s’il y a un truc dans mon armoire dont j’en ai marre de voir la gueule, hop, à la benne! Et il n’y en a aucune qui me manque pour l’instant. Mais du coup, c’est super important de passer le cap, de mettre quelques €€€ de plus au moment de l’achat, et ça, c’est le plus dûr, quand on a l’habitude de traiter les fringues comme une frivolité et de culpabiliser à mort de mettre même 40€ dans une robe, alors que 40€, en 2015, ça achète une atrocité en polyester qui tirera la gueule à la fin de la saison.

    Là, je me retrouve quand-même avec une base d’une douzaine de fringues – bottines et manteau compris – que je fais tourner plus ou moins sans cesse, qui pour la plupart m’accompagneront pendant quelques années au moins, voire plus. Je n’ai pas de besoins en fringues très variés, vu que mon boulot a un dresscode assez casual, sauf l’une ou l’autre occasion. Donc, un slim noir avec un pull cachemire, ou une robe toute simple, ça fait l’affaire. Bon, c’est facile, c’est l’hiver: on en reparlera en été pendant la canicule! Mais je suis plus optimiste cette année, je vois un peu mieux ce que j’aime porter, parce que ça aussi, faut penser à se poser la question, et c’est drôle parfois de se rendre compte qu’on ne s’est jamais demandé.

    Sinon, je trouve que tu fais pas mal de progrès point de vue couleurs, y a une nette amélioration par rapport à l’an dernier, t’as quelques belles pièces là-dedans aussi, ça devrait faire de jolis looks, en plus tu passes facilement d’une tenue casual à quelque chose de plus chic avec tout ça.

    Ce qui m’intéresserait pas mal, ce serait de voir un article sur tes stratégies pour trouver des fringues d’occase, parce que ça aussi, c’est pas toujours évident, comme tu l’as constaté: on trouve des trucs vraiment chouettes, mais surtout en ligne, faut se fier à la photo, et bon, ça je le dis pour moi surtout, mais faut penser à regarder là où y a marqué « Très bon état » ou juste « état moyen », parce que les bouloches ne se voient pas toujours en photo, ni forcément la petite tâche de « j’espère que c’est du café » au niveau de la braguette, par exemple. Ce qu’on ne maîtrise pas non plus, c’est quand la fringue arrive, elle est en bon état et tout, mais elle *pue* la clope, ce qui m’est arrivé deux fois, et la vendeuse ne s’en rendait peut-être pas compte. Et bon, un problème que j’ai notamment avec les fringues Zara, qui dans le design sont jolies donc belles sur les photos, c’est qu’il faut éviter d’acheter de la fast-fashion d’occase, ce que t’as constaté avec ton top Camaïeu, j’imagine. Mais elles sont souvent plus belles en photo que, par exemple, la chemise Agnès B. photographiée sous une mauvaise lumière et un peu froissée. Alors que la chemise Agnès B. risque de durer. Du Zara, c’est des fantômes de fringues, dès qu’on les regarde en face y a tous les fils qui partent, et d’ailleurs de près c’est souvent pas beau. Donc, le temps de réflexion et les règles strictes à se fixer au départ sont super importantes.

    Répondre
    1. eva
      16 novembre 2015

      Bonjour Barbara et merci pour ce très chouette commentaire, je suis bien d’accord avec tout ce que tu dis. J’ai une idée d’article sur le shopping d’occasion qui me trotte dans la tête depuis un bon moment, il faut absolument que je trouve le temps de l’écrire !
      Si ton dressing se rapproche de celui de J-A, alors j’adore ton style ! Puisque je voue un culte au sien, qui est très très chic, même si il y a certaines pièces que je ne porterai pas, ou bien que je « rockiserai » un peu plus ;)
      Merci pour le compliment sur mes capsules, disons que j’approche de MA perfection au niveau du contenu de ma garde-robe, ce qui n’était pas le cas les fois précédentes. Je me connais de mieux en mieux, et j’arrive de mieux en mieux à consommer ce qui me plait, c’est un long travail, et je suis contente que ça se ressente de l’extérieur :)
      A très bientôt j’espère,
      bises

      Répondre
      1. Barbara
        18 novembre 2015

        Je ne sais pas si j’ai le même style que Jeanne-Aurore Colleuille, exactement, mais la même approche, je pense, en ce que je suis assez intransigeante pour me débarrasser de choses que je n’aime pas ou qui m’encombrent. Et j’ai peu de patience pour les fioritures niveau fringues, aussi, à la fois dans les détails de la fringue elle-même, et dans le fait de, par exemple, casser la ligne parfaite d’un pull à coupe droite avec un sautoir ou un foulard.
        Donc, dans la pratique, ça donne des slims, des T-shirts Petit Bateau, des pulls unis, ou des rayures, tout ça en noir ou en gris avec des touches de rouge ou de beige, ou alors l’allure monastique avec longue jupe noire et pull noir, plus des Dr Martens ou des Kickers, au choix. Après, j’aime assez les coiffures compliquées et les manteaux de couleurs vives. En fait à la base j’en suis là parce que je me suis retrouvée avec un manteau d’hiver rouge vif, et puis c’est quand-même plus simple et reposant à l’oeil.

        Après, y a une approche assez utilitaire de la garderobe, aussi. Si ça reste, il faut que ça ait lieu de rester. Si ça a un imprimé, il faut que cet imprimé ait une raison d’être là, autre que parce que c’est un bout de tissu et donc il faudrait le décorer. Je me retrouve pas mal dans ce que décrit J-A quand elle parle de se priver de ce qu’on aime, aussi. Pendant des années, j’ai porté surtout des robes fleuries de mauvaise qualité. Or, à la réflexion, les fleurs c’est des pénis de plantes, ça se retrouve sur du tissu un peu par habitude et ça ne rime à rien, enfin je me suis rendue compte que je déteste ça. En plus je bosse avec des gens, pour la plupart, plus riches que moi. Ils sont en costard gris ou noir, je débarque avec ma robe fleurie élimée, et un gilet, alors que les gilets ne me vont pas du tout. Bon, bref. Et puis ça a un sacré effet sur la confiance en soi, mine de rien, de s’affubler d’une façon qui nuit à sa dignité, quelque part.

        Y a aussi le fait de ne pas incruster son quotidien de Pinterest et autres blogs de mode. Là, j’ai tout viré, parce que j’ai constaté que ça me parasitait mon style. A la base, les styles que j’aime, et comme toi j’aime avoir un style assez rock, bah c’est parce que c’est le style de gens qui mettent leurs fringues et passent à autre chose. Si on regarde une photo des Ramones, ils ont tout à fait réfléchi sur leur image, ils ont décidé de se saper tous pareil, puis ils sont passés à l’essentiel: faire de la musique… plutôt minimaliste, d’ailleurs. Tous les styles que j’aime bien, sont ancrés dans leur monde, dans des activités, des lieux, des époques. Les photos de mode ne sont ancrées nulle-part, sauf dans le monde de la mode, à la saison automne-hiver 2015. Et puis aussi, j’en ai un peu marre de lire que Carine Roitfeld est un génie parce qu’elle porte un jeans et que la soeur de la cousine de machin chose l’a vue marcher sur la Seine pour aller soigner un cygne mourant, quoi.

        Sinon, on voit à longueur de journée les mêmes coupes, les mêmes détails, et on s’en lasse, juste à temps pour la nouvelle saison en général. L’hiver dernier je m’inquiétais de la mode minimaliste, parce que je me disais « merde, je vais vouloir porter un chapiteau de cirque bientôt si ça continue ». Là, les couleurs à la mode c’est justement le bordeaux et le jaune d’or, tout ce qui me va le mieux: j’ai pas envie de m’en lasser, parce que c’est les couleurs que je veux pour mes accessoires, et pas passer au rose PQ et vert salade pour la saison prochaine. Du coup, exit les blogs de mode qui suivent les tendances et tout.

        Mais, c’est vrai que les garderobes capsule, c’est tout un processus, on n’y arrive pas vraiment la première fois, on peut faire pas mal d’erreurs d’achat, c’est pas forcément très minimaliste la première année. Enfin, j’ai recyclé certaines de mes erreurs d’achat de l’an dernier en pyjama ou en fringues pour porter chez moi le dimanche, c’est déjà ça. En plus, comme toi, j’ai perdu je ne sais pas combien de kilos, mais en tout cas une taille de vêtements, à cause d’un changement de régime, donc j’aurais dû tout remplacer de toute façon, ou presque.

        Répondre
        1. eva
          29 novembre 2015

          La construction de la garde-robe est complètement un processus de développement personnel et de personnalité de toute façon je trouve. En tout cas, j’approuve complètement tout ce que tu dis. Le but n’est pas de suivre les tendances, c’est de se trouver soi. De trouver son propre style, de connaître son identité. Le style, c’est aussi ce qu’on dégage. J’ai idolâtré pas mal de filles stylées dans ma vie, et aucune n’avait le même style, au final, je me rend compte que ce sont plus les personnalités de ces filles qui m’ont fascinée. Et je crois que c’est ça la clé de tout. Il faut savoir qui on est et qui on veut être, et faire un mix de tout ça.
          Les vêtements, c’est plus qu’un truc qu’on se met pour ne pas être à poil, c’est une façon de s’exprimer, et aussi de s’intégrer ou de se différencier des autres dans l’environnement dans lequel on gravite. Donc franchement on s’en fout des couleurs à la mode, du moment qu’on porte ce qu’on aime et ce qui nous va… Les podiums, la haute couture, c’est de l’art, c’est tout. Est-ce qu’on a envie de se fringuer comme la jeune fille à la perle ? non. La haute couture est un moyen de s’exprimer pour les créateurs à l’origine, pas un modèle à suivre à tout prix. Il y a des tendances générales qu’on suivra tous forcément, parce qu’on s’y retrouvera, parce que c’est l’air/ère du temps, et que c’est comme ça qu’on a tous envie d’être comme ça. Il y aura toujours des indémodables de toute façon. La mode est un cycle, et d’ici à ce qu’on se fringue tous en combi argentée pour aller dans l’espace, on a bien le temps de remettre au goût du jour toutes les tendances passées, et donc, de garder des pièces simples et indémodables.

          Répondre
          1. Barbara
            2 décembre 2015

            En fait, ce que j’ai trouvé assez génial au début de ma démarche, c’est les fiches de travail d’Anuschka Rees, avec les 50,000 questions farfelues. Il me semble qu’elle est psychologue ou sociologue de formation, et ça se voit, parce que les questions du style « imaginez votre tenue si vous étiez un cartoon », enfin bref. Je me suis retrouvée à me poser des questions vraiment de base sur ce que j’aime bien porter, et pourquoi. Ca peut paraître bête, mais on ne se les pose pas forcément quand on se retrouve chez New Look avec une urgence vestimentaire ou simplement de l’argent qui brûle la poche, ce qui est un comportement angoissé aussi, à la base.

            Du coup, on finit par se poser des standards, du style, on ne va pas s’emmerder avec des fringues ou des détails superflus qui n’ont rien à faire dans notre dressing. Et, on va essayer d’avoir la meilleure fringue possible pour son argent. Et si on a une question « est-ce que j’aime ça? » sur un détail, on ne va pas mettre de l’argent dessus avant d’arriver à une conclusion. C’est là que ça peut éventuellement être utile de s’y connaître un peu au niveau des marques, pour savoir laquelle représente un investissement utile.

            Comme tu dis, les fringues, c’est pas quelque chose qu’on met pour ne pas être à poil. Il y a le côté personnel, l’utilitaire, le confort, mais on ne peut pas dissocier ça du côté esthétique. C’est très direct, d’ailleurs, si je porte le pull le plus confortable de la terre, parfaitement adapté et tout, mais qu’il tombe comme un sac et il est rose à petits coeurs verts, je vais me sentir moche, un peu infantilisée, je ne vais pas communiquer avec la même assurance, si ça se trouve je vais me ratatiner et avoir mal au dos, à la longue ça change même les traits du visage: si on vient avec un truc bien taillé et le sourire vs. le sac rose à coeurs verts en tirant la gueule, sur la durée, on aura carrément une tête différente.

            Les fringues, c’est aussi une façon de communiquer avec les gens dans différentes situations, d’ailleurs les différents articles qui ont circulé cette année sur les gens qui ont un uniforme qu’ils portent tous les jours, c’est hyper intéressant je trouve. Le truc avec les tendances, c’est que ça fonctionne à coups de matraque, on lasse les gens d’une certaine poignée de tendances en les embusquant un peu partout, du coup quand les nouvelles arrivent, c’est plus le soulagement et l’attrait du nouveau qui les font adopter. C’est pour ça que cette mode minimaliste, mais avec des détails qui allaient se démoder, j’ai trouvé ça assez inquiétant: c’est comme si l’industrie de la mode s’était dit « on est en 2015, les gens n’ont pas envie de consommer plein de trucs, on va faire une tendance de l’anticonsumérisme », autrement dit s’assurer que cette tendance permette d’acheter un max de choses, et qu’elle devienne passée de mode.

            C’est pour ça que c’est important d’ancrer ses gouts vestimentaires ailleurs: je trouve la démarche de certaines blogueuses parfois un peu solitaire, on sent qu’elles ont un rapport assez angoissé à la fringue, comme c’est le cas de beaucoup de personnes je pense, c’est dûr de penser à l’industrie de la mode et de ne pas angoisser, c’est juste un monstre cette industrie.

            Enfin, j’ai vu une citation assez géniale de Patti Smith – dont j’admire pas mal le style, d’ailleurs, surtout dans les années 70 – qui dit que les styles les plus mémorables sont ancrés dans la spontanéité et la nécessité pratique. D’ailleurs c’est marrant, je me rends compte que, même si j’ai pu me demander en la voyant « où est-ce que je pourrais dénicher une veste militaire pareille? », ça ne me vient pas à l’esprit de me demander comment elle s’est procuré ses fringues: est-ce qu’elle les a achetées, est-ce qu’elle les a piquées à Allen Ginsberg, est-ce qu’elle est née en pantalon-bretelles…

            Répondre
  11. Livy
    20 novembre 2015

    Bonjour,

    Si je puis me permettre le calcul du coût de ta capsule est un peu biaisé et en le lisant, je vois pourquoi tu n’as pas le sentiment d’être minimaliste. :-)
    Je pense que tu pourrais prendre en compte le cout de ce que tu as revendu (j’imagine que tu as revendu des choses trop grandes) , et au final ta capsule ne t’aura vraiment pas coûté grand chose…
    Tes articles sont super sympas !!
    L.

    Répondre
    1. eva
      29 novembre 2015

      Bonjour Livy, merci pour ton gentil message :)
      Effectivement le calcul EST biaisé, mais comme je ne connais pas le montant exact de mes bénéfices de vente, je ne peux pas trop m’exprimer dessus. En revanche, je connais la valeur pécuniaire totale de mes possessions dans ma Capsule, c’est important aussi je trouve :)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *