Passer aux mouchoirs en tissu

Passer aux mouchoirs en tissu… Mais, est-ce que c’est sale ? Est-ce qu’on attrape des maladies ? Il faut les laver, du coup, ça utilise de l’énergie, ce n’est pas si écolo, si ?

Si.

C’est plus écolo.

Pour produire une tonne de papier, il faut pomper entre 100 et 200 tonnes d’eau qu’il faudra ensuite éliminer pour obtenir du papier sec. Par ailleurs, la majorité des mouchoirs jetables sont blanchis au chlore ce qui constitue une autre source de pollution mais également un risque allergène pour les personnes à la peau réactive. (Source)

Le mouchoir jetable est utilisé une fois seulement, il ne se recycle pas. Une fois jeté, il met 3 mois à se décomposer, sachant que la décomposition opère uniquement à l’air libre, donc pas dans un sac poubelle. Autrement dis, ça ne marche pas.

Alors, faut-il changer nos habitudes ? Oui. En tout cas, nous c’est ce qu’on a fait. Après de longues hésitations sur l’hygiène et le coût de l’investissement…

Nous avons 7 mouchoirs chacun, soit 1 par jour par personne. A la fin de chaque journée, hop, dans le bac à linge sale ! Un petit tour dans la machine à laver à 60° une fois par semaine avec les serviettes, les torchons, et c’est propre ! Pour les stériliser et qu’ils soient encore plus propres, on peut les repasser avec de la vapeur très chaude.

Je n’ai malheureusement pas pu me procurer des mouchoirs d’occasion (ça n’aurait pas été sale, il aurait suffit de les laver à la machine et ça n’aurait pas posé de problème d’hygiène), j’en ai donc cherché des neufs. Si vous me connaissez un peu, vous vous doutez que j’ai voulu en trouver qui soient fabriqués de manière éco-responsable et éthique. Quand on cherche un peu, l’offre est assez importante, mais reste souvent associée au domaine du luxe, et je ne me voyais pas payer mes mouchoirs 50 euros pièce, même pour du made in France… J’ai fait quelques recherches sur Etsy, qui m’ont permis de tomber sur la boutique de Laure : God Save The Tea Time.

Laure produit en France, à Hyères, avec des matières bio, pour un prix tout à fait juste. Nous avons joué les clients casse-pieds en lui demandant une personnalisation très personnalisée, ahem… Les relous… « oui mais moi je préfère comme ça », « et moi plutôt comme ci », « oh mais finalement si on faisait ça »…. Bref, Laure est très sympa et à l’écoute, elle travaille vite, et bien. Foncez. En plus de ça, elle est aussi dans une démarche de zéro déchet, l’emballage est donc recyclé, et elle utilise ses chutes de tissu pour confectionner de jolies cotons lavables (enfin j’ai l’impression).

Bon, au final on est super contents, la qualité est très belle, les mouchoirs sont à un format très pratique (pas en 40×40 cm comme pour les mouchoirs de papis…), c’est-à-dire en 25×25 cm, comme les mouchoirs jetables.

Quid du rhume ? 7, c’est pas assez… Je suis enrhumée en ce moment même, un bon gros rhume d’hiver, euh d’été pardon… J’ai sali tous mes mouchoirs, je n’ai pas le courage de les laver à la main pour ne pas avoir à attendre la fin de la semaine, j’ai acheté une boite de mouchoirs recyclés. C’est maaaaaaal. Enfin bon, c’était le test, je saurai pour la prochaine fois !

Les DIY pour les gens doués et équipés

Guide shopping :

 


Prêtes à vous lancer ?

18 Comments Write a comment

  1. Par ici c’est déjà fait, j’ai ressorti mes mouchoirs de petite fille, j’ai gardé de vieilles boîtes cartons de kleenex pour les mettre dedans, mais là il est temps de réinvestir car qq trous apparaissent, merci pour les adresses

    Reply

  2. Bonjour,
    Nous aussi on est passé aux mouchoirs lavables depuis plus d’un an. Comme je fais un peu de couture je les ai fait dans mes chutes de tissu. Je les ai fait plutôt petit pour des raisons d hygiène car je ne voulait pas qu ils soient utilisés plusieurs fois si vous voyez ce que je veux dire …. Pour le rhume nous aussi pour le moment c’est option jetable ! Ce post me fait une piqure de rappel pour augmenter mon cheptel et créer des pochettes propre/sale piur quand on est pas à la maison .

    Reply

    • bonjour ! je vois qu’on fait tous les mêmes erreurs, à croire qu’on a totalement perdu ces habitudes avec le jetable !

      Reply

  3. le mouchoir en tissu, c’est ma prochaine étape sur la longue route du zéro déchet….merci pour les adresses …

    Reply

  4. Ici aussi c’est au programme . Je dois me faire une session couture pendant mes vacances (mouchoirs jetables et petites housses de rangements et d’autres lingettes démaquillantes) .
    Je pense que chacun aura son imprimé perso (pas trop mignon fleuri pour les mecs , sinon ls vont tirer la gueule , enfin surtout l’homme … le petit lui serait plutôt pour des trucs de fille , comme sa grande soeur quoi…)

    Reply

  5. Très jolis ces petits mouchoirs en tissu. Pour ma part, je n’ai pas encore franchi le pas car je ne voulais pas forcément investir dans ça mais grâce à ton article, cela m’a rappelé que je peux regarder dans la brochante à côté de chez moi pour en trouver en seconde main.

    Reply

  6. (je reviens d’entre les morts :D)
    L’autre jour en rangeant chez mes parents j’ai trouvé pas mal de mouchoirs en tissu ! Le souci c’est qu’ils sont vraiment beaux (certains brodés à la main par mes grands-mères) et que je n’ai pas envie de les abîmer, d’autant plus que je suis du genre à facilement saigner du nez lorsque je me mouche, hem hem… Mais je mets l’idée de côté ! Je ne me mouche pas très souvent (#teamreniflage) et puis je n’ai pas de machine à laver pour le moment, mais je sais que je sauterai forcément le pas un jour ou l’autre !
    Voilà pour ce message hyper glamour ! J’espère que tu vas bien, des bisous ! :)

    Reply

    • youpi ! te revoilà !! ;)
      normalement ça se lave plutôt bien en fait ! après je ne sais pas comment son les tien vraiment donc je ne peux pas trop dire, mais en tout ça, ça reste dans un coin de ta tête ;)

      Reply

  7. J’ai aussi opté cette année pour les mouchoirs en tissu, j’ai acheté les miens en brocante, 8€ pour 30 petits mouchoirs anciens en parfait état. C’est sûr, ils sont tout blancs et sans aucun décor (ce qui convient bien à mon compagnon!), mais ils ont été achetés localement, en seconde main, et sans aucun emballage :)

    Reply

  8. ça va faire presque un an que je suis repassée au mouchoir en tissu et je n’ai eu aucun problème depuis -mais pas de gros rhume non plus. Repassée car j’en ai eu toute mon enfance et ma mère avait tout gardé, donc rien de plus facile à récupérer. Et je me suis aussi fait plaisir en en achetant d’autres chez Emmaüs. Je dois en avoir une quinzaine et pour qu’ils sentent bon, je les gardent dans l’armoire sous un sachet de lavande séchée (home-made of course !). Je pense que ça doit être plus difficile pour quelqu’un qui n’a jamais connu que des mouchoirs papiers. et le hic c’est quand les gens te demandent un mourchoir et que tu peux difficilement refiler le tien (j’avoue pas le changer tous les jours….)!

    Reply

  9. bonjour, je viens de découvrir votre blog ,cherchant à m’inspirer d’idée sur le minimalisme,
    Etant une maman de 4 enfants, j’ ai toujours utilisé des mouchoirs en tissu , depuis toute petite mais pour mes enfants ils préfèrent les mouchoirs en papier, c’est difficile pour les enfants, j’espère qu’un jour ils auront ce même réflexe!!!!
    Et depuis longtemps je fais des braderies ou des vides greniers pour vêtir à moins pris les enfants et maintenant à mon tour c’est pour ma garde robe robe que j’applique la méthode Kon Mari (un vêtement acheté , un autre doit être retiré de mon armoire).
    corinne

    Reply

    • bonjour corinne ! bravo pour vos efforts ! je suis sure qu’avec une maman comme vous, vos enfants deviendrons des citoyens éco-responsables ! bonne continuation ! :)

      Reply

Leave a Comment

Required fields are marked *.


%d blogueurs aiment cette page :