Epurer son chez soi

Quand on en vient à se dire que notre appartement n’est pas agréable, que la poussière s’accumule sur les étagères, qu’on n’a plus envie de s’occuper de son petit nid que l’on pensait si douillet. Il y a la solution du désencombrement. Epurer son chez soi devrait être une thérapie bien-être que l’on ferait tous un peu tous les ans au moins, sinon tous les mois, ou même chaque jour. Vivre avec ce qui nous est essentiel tout simplement.

J’aborde ce sujet ici pour aussi me prodiguer des conseils pour moi-même. L’appartement où nous vivons est plutôt beau, de grandes fenêtres et de hauts plafonds. Seuls les sols ne sont pas jolis malheureusement, puisqu’il s’agit de vieux linoléum aux décorations marbrées et mauves très bizarres, ainsi qu’une moquette vieux rose dans la chambre et dans le bureau. Nous avons essayé de demander des financements à notre propriétaire pour changer nous-mêmes les sols mais nous avons essuyé un refus… Nous aurions dû mieux y réfléchir avant de signer… Mais la question n’est pas là. Notre appartement est assez grand (53 m2 + une terrasse) pourtant je m’y sens à l’étroit. Je n’aime pas la manière dont il est agencé, et je trouve que nos meubles ne vont pas ensemble.

C’est ce qui compte, ce qui est important. La cohérence. Un petit nombre d’objet, strictement nécessaires et suffisants, qui mis ensemble, s’harmonisent naturellement. Il faut penser cela des meubles aux maniques de cuisine en passant par le moule à gâteau ou encore la chaise de bureau et le calendrier mural. Il y a une chose que je ne supporte plus chez nous, c’est la télé. Un débat compliqué entre l’Homme et moi, j’aimerais connaitre vos points de vue à ce sujet, si vous avez déjà rencontré pareils démêlés… Nous vivons face à la télé en permanence puisque le canapé et la table basse (nos seuls véritables endroits pour manger) sont directement placés devant elle.

J’ai envie de simplicité.

Il n’y aura pas de listes dans cet article, recensant les essentiels à garder chez soi, mais plutôt des images d’intérieurs qui me font rêver et qui m’apaisent, qui j’espère, vous inspireront également.

un interieur doux et CHALEUREUX
source : clic sur l’image
une table brute et nostalgique
source : clic sur l’image
une chambre a coucher quasi-monacale
source : oddopolis via apartmenttherapy.com
une terrasse aménagée avec des livres à portée de main
source : clic sur l’image
un lieu dédié aux repas calme et lumineux
source : clic sur l’image
un bureau pour regarder par la fenêtre
source : clic sur l’image

EnregistrerEnregistrer

Ici, je partage avec vous mes aventures minimalistes et (presque) zéro déchet. Je vous raconte ma garde-robe que je veux la plus éthique possible. Je suis (presque) végane et je tente de découvrir de belles alternatives écologiques aux produits animaux. Mais ce que j'aime par-dessus tout, c'est discuter avec vous. Bonne lecture ♥︎

16 Comments

  1. Isa
    10 février 2017

    Coucou evabee tes images m’inspirent aussi après un grand tri il y a trois lorsque j’étais à la maison je suis revenue au point de départ, par les cadeaux rapportes lors des invitations et le bazar de mes jeunes enfants, mon fils qui a eu une chambre toute renovee il y a un an n’a plus qu’une commode pour ses vêtements je lui ait montrer le pliage a la konmari pour ma fille de cinq c’est pas encore gagné, l’abondance de noel ne nous épargne pas – bref minimalisme et vie de famille sont durs à concilier je suis loin d bea johnson ! Vivement les prochaines vacances pour un nouveau tri, dis moi qu’as tu dans ta carafe ? Je suis preneuse de conseils pour l’eau zéro déchet , bien à toi isabelle

    Répondre
    1. eva
      11 février 2017

      Bonjour Isabelle, je suis d’accord avec toi, c’est une activité du quotidien le désencombrement. Pas toujours facile de dire non, mais crois-moi, on fini par y arriver. Quand aux enfants, n’en ayant pas moi-même, je ne peux te conseiller.
      Dans ma carafe c’est un bâton de charbon actif (binchotan), ça purifie l’eau sans créer de déchets ! Je prévois un article à ce sujet pour bientôt.
      Belle journée :)

      Répondre
  2. Claire
    10 février 2017

    Bonjour Eva,

    Moi aussi chez moi la télé fait grand débat… On en a une dans le salon et une dans la chambre. J’aimerais bien au moins ne plus l’avoir dans la chambre mais mon compagnon n’est pas de cet avis et loin de là !! Je sais que sur ce point là les négociations sont vaines. Ce n’est pas évident d’essayer de créer un environnement minimaliste quand chez soi tout le monde ne va pas dans le même sens. Mais bon, il faut se dire que ce n’est pas une télé de plus ou de moins qui changera notre manière de vivre notre vie minimaliste. On l’est ou on ne l’est pas !! Il ne faut pas l’imposer aux autres… (Facile à dire mais pas à faire !).

    Répondre
    1. eva
      11 février 2017

      Bonjour Claire ! Oulalala même dans la chambre ? Pas facile en effet ^^ Peut-être que vous pouvez essayer d’aménager un coin très cosy dans le salon pour la télé afin de supprimer celle de la chambre ? C’est clair qu’il ne faut pas l’imposer aux autres, il faut simplement arriver à être minimaliste avec ses objets personnels, et discuter avec les personnes vivant avec nous, qui changeront peut-être d’avis ? Mon compagnon a déjà fait beaucoup de concessions depuis que je m’intéresse au minimalisme par exemple ;)
      Bon courage ! :)

      Répondre
  3. Simple, true and easy
    11 février 2017

    Bonjour Eva,
    alors nous pour la télé, c’était plutôt moi qui faisait de la résistance ! Donc le jour où je me suis décidée à l’enlever, elle était partie dans la semaine et mon mari était très content. Je ne sais pas si ça peut t’aider, mais ce qui m’a permis de sauter le pas c’était de savoir que si vraiment j’avais envie de regarder une émission en particulier à la télé, je pouvais le faire sur les sites internet des chaînes, en rediffusion ou même en direct.
    Et à la place de la télé, j’ai mis deux plantes vertes… Beaucoup plus joli et apaisant…

    Répondre
    1. eva
      11 février 2017

      Bonjour ! Ton histoire est tout à fait rassurante et formidable ! Merci pour le partage :)

      Répondre
  4. Mathilde
    13 février 2017

    Je me retrouve totalement dans tes inspirations d’intérieur, c’est tout ce que j’aime et à quoi j’aspire aussi pour chez moi. Je comprends aussi parfaitement la frustration que l’on peut avoir quand on est limité par un propriétaire… pour ma part, c’est un énorme bidet qui trône dans la salle de bain, haha !

    Pour la télé, peut-être que cet article pourrait t’intéresser : http://www.apartmenttherapy.com/9-ways-to-decorate-around-a-tv-218097 . On est loin des intérieurs désencombrés, mais il y a quelques idées intéressantes comme le placard coulissant ou le store qui se déroule !

    Belle journée :)

    Répondre
    1. eva
      15 février 2017

      Oh mais Mathilde cet article est juste parfait ! Je pense que l’idée de la bibliothèque / spot télé est totalement adaptable chez moi ! En plus on voulait arriver à faire migrer les livres dans le salon sans trop savoir où les mettre, mais là c’est juste parfait ! Je vais essayer de proposer ça à Monsieur ;) Merci :D
      J’ai vu d’ailleurs que toi tu t’en es débarrassée de la télé, c’est chouette ! :)
      bises

      Répondre
  5. Sinnfael
    13 février 2017

    Bonjour Eva !

    Ici, la télé est partie depuis quelques années. Nous avions une grande TV cathodique et le jour où elle n’a plus fonctionnée, avec mon mari, nous avons fait le choix de nous en séparer. Déjà parce que les émissions sont affligeantes, les informations pitoyables et donnant dans le fais divers. Bref, nous n’y trouvions plus notre compte. Et puis, personnellement, l’agencement m’agaçait : toujours devoir faire attention à l’orientation du canapé et des fauteuils pour avoir la télé en champs de vision ! Mon mari regarde son émission favorite (C’est dans l’air) sur un très grand écran d’ordinateur dans son bureau. Moi je regarde quelques émissions sur YouTube, parfois. Franchement, ça ne me manque pas !! Le plus ennuyeux, ça a été pour notre grande fille (11 ans et demi)… Mais finalement, on arrive a s’en sortir en proposant des DVD le WE et quelques séries sur la tablette. Et puis les enfants jouent, et ça, c’est le top !! :D

    Répondre
    1. eva
      15 février 2017

      Bonjour Sinnfael ! ça doit vraiment être un soulagement ce nouveau mode de fonctionnement ! tu en as de la chance ! :)

      Répondre
  6. Catherine
    13 février 2017

    J’aime beaucoup le côté quasi-monacal mais je me rends compte que je suis assez polarisée entre ça et les choses plus maximalistes. Par exemple j’avais vu sur Garance Doré un appartement d’une artiste qui faisait plein de choses chouettes avec les couleurs, et elle avait plein d’objets déco bizarres chez elle. Evidemment, c’est moins accessible au commun des mortels.

    Pour la télé, on a une petite pièce où on centralise tout ce qui est « entertainment »: la télé, les consoles de jeu, les DVD, etc. Le salon, lui, y a juste un canapé et la table à manger. Je suis ravie d’avoir cet espace quasi vide mais en même temps je brûle d’envie d’y ajouter un tapis, et surtout une bibliothèque, parce qu’on a des tonnes et des tonnes de bouquins.

    Et ça c’est l’autre truc qui m’horrifie parfois avec le minimalisme, j’avais lu par exemple une gourou des intérieurs minimalistes dire « débarrassez-vous de tous vos bouquins, de toute façon vous ne les lirez jamais! ». Si on fait des études, on a déjà besoin de ses bouquins de référence (tu dois en savoir quelque chose, j’imagine), et puis c’est un plaisir de lire un roman sur le canapé, et d’y retourner pour relire des passages. Je pense qu’il ne faut pas oublier qu’un intérieur, on y vit, je ne suis pas tellement pour dématérialiser tous les supports, du coup (y compris pour la musique). Autant pour la cuisine ou la salle de bains je suis 100% pour le fait d’avoir le strict nécessaire et pas plus, ça peut être pour permettre d’avoir des hobbies qui foutent le bordel, aussi.

    Sinon, je compatis pour le lino chelou, j’ai eu la même chose dans quasi tous mes apparts au moins dans une pièce: blanc cassé avec marbrures de couleur indéterminées, ou au mieux carreaux avec motifs répétitifs entêtants à regarder. Peut-être que c’est accommodable avec des tapis?

    Au fait, la photo avec les bouquins, j’ai fait exactement la même chose dans ma chambre d’étudiant y a des années. Je suis partie en weekend, il a beaucoup plu, et malgré la fenêtre fermée, les bouquins étaient tout trempés en revenant. Ils ont gondolé en séchant.

    Répondre
    1. eva
      15 février 2017

      Se débarrasser de ses bouquins est effectivement quelque chose qui me fait tout drôle, ce que j’ai fait, c’est que je ne garde que ceux qui me sont vraiment chers et que je relis régulièrement. Le reste je le lis à la bibliothèque ou alors je revends aussitôt après lecture.
      Pas de bol pour les bouquins sous la fenêtre ! Parfois les isolations sont très mauvaises dans les chambres étudiantes !!

      Répondre
  7. Agathe
    5 mars 2017

    J’ai une chambre quasi monacale, et c’est vraiment apaisant. Et j’ai la chance de pouvoir manger à différents endroits, et mine de rien j’aime beaucoup ça. Après, ne nous leurrons pas, je passe beaucoup de temps sur mon canapé, je crois qu’il y a un aimant dessus !

    Répondre
    1. eva
      7 mars 2017

      totalement d’accore avec toi ! l’apaisement d’une chambre vide est vraiment agréable ! et moi aussi je suis très souvent sur mon canapé, il est très confortable ;)

      Répondre
  8. coco35
    29 mars 2017

    bonsoir je découvre votre blog , et vos photos sont apaisantes, et moi aussi je cherche à épurer mon intérieur, de mon côté , c’est quelque fois difficile surtout avec 4 enfants , leurs jouets sont toujours en déplacement et se retrouvent , dans le salon, sur le canapé et ne retournent guère dans les chambres, C’est compliqué, donc pour m’aider j’ai fais un tri très drastique, pour les aider dans le rangement (de toute manière , ils jouent toujours avec les mêmes objets)…le minimalisme c’est un travail au quotidien

    Répondre
    1. eva
      30 mars 2017

      Bonjour, merci Coco pour ce commentaire touchant :) chacun doit faire son chemin à son propre rythme :) le plus important c’est de ne pas brusquer les autres et d’y aller en douceur pour leur faire comprendre l’utilité du désencombrement ! :)
      Bon courage ;)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *