Réflexion sur le port du cuir lorsqu’on est végane

Réflexion sur le port du cuir lorsqu’on est végane | en relation avec ces « nouvelles » docs que j’ai acheté 20€ sur vinted… Elles sont en cuir bien que je sois végane.

Je m’explique.

Le monde regorge déjà de biens matériels, de vêtements et de chaussures, l’industrie textile est l’une des plus polluantes au monde. C’est pourquoi j’essaie d’avoir un impact le plus minime à ce niveau. Personnellement, je préfère autant que faire se peut, acheter des chaussures en seconde main / d’occasion plutôt que d’acheter un produit neuf et végane. Certain.e.s me diront que je véhicule un message négatif pour le veganisme car je porte de la peau d’animaux morts sur les pieds (ben oui c’est ça du cuir les gens…) mais je ne suis pas d’accord. Quand on me parlera de mes chaussures, je pourrais expliquer tout ma démarche anti-gaspillage car ces chaussures auraient pu terminer à la poubelle… Des animaux « morts pour rien » (il n’y a pas de raison valable de tuer sont prochain de toute manière). Alors je préfère honorer leur mémoire en les portant avec respect et en tentant de faire passer un message.

Vient ensuite le cas de l’inconfort de certain.e.s véganes quand au fait de porter les-dits animaux morts sur eux. C’est un inconfort que je connais aussi car je ne supporte plus les vestes en cuir sur mon dos, c’est trop étrange, c’est très psychologique, mais j’assume. Heureusement de nos jours il existe de superbes alternatives écologiques et éthiques aux chaussures en cuir. Par exemple, le modèle que je porte ici existe chez Vegetarian Shoes en version totalement végane ET éthique, contrairement aux Docs Martens estampillées véganes qui sont fabriquées dans des ateliers de souffrance #sweatshop en Asie. Et en plus ça coûte le même prix !! C’est complètement irréel…

Et vous végami.e.s comment choisissez-vous vos chaussures ?


EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

9 comments on “Réflexion sur le port du cuir lorsqu’on est végane

  1. Yu as très bien résumé les différentes options et les sentiments que l’on peut avoir. De la même manière, cela ne me parait pas très censé de consommer bio mais de négliger la fabrication. Durabilité et éthique, pas l’un ou l’autre.

  2. bonjour je decouvre ton blog et tes valeurs me plaisent beaucoup , j essaie de manger bio ,vegan et c est vrai que j ai un probleme avec les chaussures .en fait les quelques marques veganes que je connais sont tres cheres .connais tu des marques de chaussures veganes raisonnables .merci

    • Bonjour Catherine ! Ravie de faire ta connaissance ! Merci d’être passée ici ! Je pourrais essayer de trouver de marques un peu moins cher, mais en attendant essaye le site avesu.fr il y a de nombreuses références sympa ! (Tout n’est pas éthique attention)

      Bonne soirée !

  3. Bjr,
    Je dois mettre des semelles orthopédiques donc je galère vraiment pour trouver des chaussures. Jusqu’à maintenant je les prenais en cuir car c’est ce que je trouvais et qui durait. Mon but ou mon souhait serait de trouver une paire végane lors d’un salon comme Veggie World mais avec l’assurance d’une durabilité. De plus j’aurai du mal à acheter des chaussures de seconde mains qui j’imagine ont déjà été portées mais cela ne me gêne pas pour les vêtements. Par contre j’estime que si on a déjà des chaussures en cuir chez soi autant finir de les user.
    Je découvre votre blog qui est bien sympa.

  4. Je suis tout à fait d’accord avec toi. J’ai acheté des Doc en cuir d’occasion car je n’avais pas le budget à ce moment-là pour acheter des chaussures similaires véganes, et que j’étais sûre qu’au moins elles tiendraient le coup de nombreuses années. Je n’ai pas la « répulsion » du cuir (en même temps je ne possède que cette paire de Doc et un sac vintage) mais je n’achèterai jamais de produits neufs dans cette matière, ne serait-ce que pour ne pas donner mon argent à cette industrie. Pour moi, c’est pareil pour la laine. Je préfère donner une seconde vie à des matières qui sont certes issues des animaux mais qui sont durables (dans le temps) que de me contenter de synthétique non-éthique et polluant parce que c’est tout ce que mon budget me permet. Je pense que chacun-e doit faire ce qu’il-elle peut sans être jugé!

    • Bsr,
      Comme je l’ai dit pour les vêtements cela ne me gène pas mais je trouve que les chaussures c’est personnel sachant que l’on a tous des pieds différents, sa façon de marcher et même sans pb de semelles j’aurai du mal à passer le cap. Après chacun son point de vue!

  5. Bonjour, Eva!
    Je suis bien d’accord avec toi, des chaussures en cuire c’est quelque chose pour lequel il n’existe pas (encore) un remplacent correct! En sachant que j’ai essayé plusieurs marques végan, bien réputés et assez cher.
    Les chaussures en matières synthétiques juste insupportables (ou je n’ai pas les pieds « faciles » non plus, en plus une durée de vie nettement plus courte… Je ne mettrais jamais du synthétique à mes enfants non plus…

    Par contre, ne pas acheter un sac un cuire en plus c’est tout à fait faisable (quoi que j’en possède aussi et si j’ai réfléchi, je les ai achetés il y a à peu près 10-15 ans… Forme classique toujours à la mode).
    Puis, la peau de vache me semble un peu moins cruel pour vu du respect d’animal. Le monde ne sera jamais végan entièrement, la viande sera toujours consommée donc cela pourrait être juste un « déchet »… Mais je ne tolérais pas en produit fabriqué en animal tue uniquement pour la raison de beauté…

    Désolé pour un commentaire un peu long.
    Merci pour inspiration et ton blog!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *