Mes premières photos argentiques de bobo

A l’heure où tout le monde est ultra connecté et où nous publions tous (ou presque) nos instants préférés sur nos réseaux sociaux, beaucoup de gens reviennent vers des technologies plus slow.

On écoute des vinyles achetés dans des brocantes sur de vieilles platines tout en restant abonnés à Deezer ou à Spotify. On cuisine sain chez nous, on va au marché bio et on achète nos aliments en vrac, mais on adore les burgers. On se promène avec des smartphones et on photographie tout ce qui bouge, pourtant on adore le grain d’une photo argentique. On s’habille avec des vieux jeans à 10 balles et avec des t-shirts en coton bio fabriqués en France à 50. On adore passer nos dimanches à chiner sur des brocantes des meubles anciens que nos parents détestent parce qu’ils leur rappellent la déco chez leurs vieux et que pour eux ça fait ringard alors que pour nous c’est trop classe. Ce qui ne nous empêche pas de craquer pour de la vaisselle fabriquée par un.e petit.e artisan.e local.e en petite quantité. On fait du covoiturage pour aller bosser ou partir en weekend parce que ça pollue moins, mais on prend l’avion pour faire le tour du monde et découvrir de nouveaux horizons. On est anarchistes, véganes ou wellfaristes, on n’est plus en accord avec la société. On essaye de faire de notre mieux, un peu partout, à tous les niveaux. On se bat sur tous les fronts.

Toutes ces contradictions, ces façons d’être ensemble à contre-courant, il parait que ça s’appelle être bobo.

Je correspond à tous ces critères. Levez la main si vous aussi. Ah, je vois que vous êtes nombreux. Allez, avouez-le, personne n’a le droit de vous critiquer, vous êtes super.

Viens, on s’en fout des autres.


Le 25 août 2017, j’ai eu 28 ans.

Le 7 septembre 2017, avec mon père on se promène dans la petite ville pour trouver des cadeaux d’anniversaire pour ma mère. On passe devant chez un photographe. Je lui demande si on peut aller y faire un tour. Nous rentrons dans la boutique encombrée de vieux appareils de toutes sortes. Le marchand prend sa retraite, il liquide tout ce qu’il possède. On lui demande si il a de vieux appareils réflex argentiques. Il lui en reste un qui fonctionne. C’est un Olympus OM2 en parfait état.

Mon père me dit, « Ce sera ton cadeau d’anniversaire, je ne t’ai rien offert encore ».

Je souris et l’embrasse.

« Merci Papa ».


J’ai eu beaucoup de chance car le photographe a passé une heure à me conseiller pour que j’apprivoise la machine. Moi qui suis habituée aux appareils automatiques, aux réglages simplissimes. L’argentique demande de la patience, de la lenteur. C’est ce que j’apprécie. Le fait qu’il y ait une pellicule et un nombre limité de photos disponibles demande de bien faire attention et de choisir correctement notre sujet. On sélectionne avec soin ce que l’on photographie, on prend le temps de cadrer. Vous verrez, pour cette première pellicule, le cadrage n’est pas encore très maitrisé, sans doute à cause de la maladresse inévitable d’une débutante. Cependant je suis très fière de n’avoir raté presque aucune photo (j’entend par là qu’elle soit floue ou sous/sur-exposée).

Pour info, je fais développer sur CD parce que pour l’instant je n’ai pas trouvé de photographe à Rouen qui me permette de développer sur clé USB directement. Aussi, à terme, je ferai tirer sur papier mes photos préférées pour les archiver dans des albums, parce que je trouve ça beau et que j’aime regarder les vieilles photos.

♥︎ merci aussi à Emma que j’ai rencontré en vrai à Toulouse cet été et qui m’a fait découvrir cette merveilleuse activité qu’est la photographie argentique ♥︎


Loches, septembre 2017

Tours, octobre 2017

Limoges, octobre 2017

Rouen, octobre 2017


Est-ce que vous vous êtes mis.e.s à l’argentique aussi ?

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Filed under Journal

Ici, je partage avec vous mes aventures du quotidien, où je vis avec juste ce qu'il me faut, tout en essayant de réduire mon impact sur l'environnement. Je vous raconte ma garde-robe que je veux la plus éthique et versatile possible. Aussi, je mange souvent végétal, vous verrez peut-être passer de temps à autre une recette de ce type. Mais ce que j'aime par-dessus tout, c'est discuter avec vous. Bonne lecture ♥︎

2 Comments

  1. Elles sont magnifiques tes photos ! J’aimerais beaucoup faire de la photographie argentique mais je ne sais pas vers qui me tourner, tu as eu de la chance de tomber sur ce monsieur 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.