Petite échappée et rayures rouges

Partir en weekend de manière totalement spontanée et complètement désorganisée, c’est tout nouveau pour moi. Habituellement je suis plutôt du genre à prévoir des semaines, voire des mois à l’avance mes escapades, peu importe l’endroit où je me rend d’ailleurs. Et pourtant, ce weekend en décalé totalement improvisé m’a fait un bien fou. Ce bonheur de partir à quelques heures de chez soi, tout en prenant grand soin d’éviter les autoroutes et les voies rapides, pour voyager lentement et en douceur. Nous sommes donc partis un dimanche en milieu d’après-midi, après avoir passé la journée à cuisiner des quiches pour faire une surprise à R. le soir même, à Fontainebleau. Nous avons loué un AirBnB très minimaliste et très bien situé en centre-ville (note : le stationnement en centre-ville est gratuit le dimanche & le lundi), ce qui nous a permis de visiter la ville et son château en toute tranquillité. Nous sommes rentrés le lundi soir tard, pour reprendre le cours normal de notre vie.

Comme je le disais, j’ai particulièrement apprécié l’aspect spontané de cette échappée entre amis et amoureux. Le matin, attraper quelques habits fonctionnels pour le lendemain avec une mini trousse de toilette, et glisser le tout dans un sac à dos. J’en ai profité pour emmener ma jolie marinière en blanc et rouge Les Sublimes, en me disant que je pourrais éventuellement en profiter pour shooter un petit look de fausse parisienne en goguette.

Jeremy était un peu fatigué ce jour là, et moi aussi d’ailleurs, mais j’aime beaucoup l’atmosphère qui se dégage du château de Fontainebleau. D’ailleurs, je suis toujours tiraillée entre deux opinions lorsque je visite un château d’époque Moderne, type Versailles, Fontainebleau et compagnie. D’un coté je suis émerveillée par tant de beauté, de talent d’architecte et de prouesse technique, de l’autre je suis profondément révoltée de savoir que de tels bâtiments ont été construits pour satisfaire l’ego surdimensionné d’un seul homme. Tellement de gens sont morts pour la gloire d’une personne. Brrr, une telle mégalomanie me fait toujours froid dans le dos. Ce qui est encore plus dérangeant dans cette histoire, c’est que si ce mégalomane n’avait pas existé, il n’aurait pas permis à des artistes de partager leur talent, ni à des artisans ou à des architectes de développer de nouvelles techniques. Bref, c’est un débat compliqué. Maintenant, tout cela fait partie de notre patrimoine, au même titre que les barres d’immeubles en béton actuelles…

Pour en revenir à la tenue, nous l’avons shootée un peu partout dans le château. Je n’ai retenu que quelques photos, qui j’espère vous feront ressentir l’ambiance très chaleureuse qui règne dans cet édifice.

Cette marinière je l’avais rêvée, Alexis et Kachen me l’ont offerte. Des rayures rouge clair vif et  chaud pour faire venir le printemps. Un tissu légèrement épais mais pas trop, juste ce qu’il faut. Un joli col bateau très peu échancré comme je les aime, une coupe qui tombe au dessus des hanches très avantageuse avec n’importe quel pantalon ou jupe, et puis des manches bien longues. Ici, comme nous étions encore début mars, je porte en-dessous un t-shirt thermique très près du corps pour me garder bien au chaud. Comme toujours lors de mes balades, c’est mon jean French Appeal (qui me suit depuis décembre 2016) que je porte. Il commence d’ailleurs à vieillir, ce qui est plutôt normal étant donné que je le porte en permanence et que je le lave environ une fois toutes les semaines et demi. Je l’ai même un peu déchiré à un passant en l’enfilant l’autre jour. Il faut absolument que je raccommode ça et il faudrait aussi que je le reteigne. Je suis en train de faire quelques recherches pour de la teinture végétale noire pour les tissus (je vous tiendrai au courant si je trouve quelque chose de satisfaisant).

Revenons-en à la marinière aux rayures rouges…

Les Sublimes ont voulu représenter ici la marinière iconique telle que nous la connaissons tous, mais cette fois-ci une marinière traditionnelle. Celle-ci a été produit dans un petit atelier de confection familial en Bretagne avec coton brut solide certifié OekoTex 100. Et franchement, je vous la recommande à 100%. Elle est vraiment très agréable à porter, d’ailleurs, dès qu’elle est propre je l’enfile !

marinière Les Sublimes (offert par la marque)

jean French Appeal (acheté en décembre 2016)


que pensez-vous de ce genre d’escapades ? aimez-vous cette marinière ou êtes-vous plutôt du genre classique bleu marine et blanc ?

j

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Filed under Garde-Robe, Voyages

Ici, je partage avec vous mes aventures du quotidien, où je vis avec juste ce qu'il me faut, tout en essayant de réduire mon impact sur l'environnement. Je vous raconte ma garde-robe que je veux la plus éthique et versatile possible. Aussi, je mange souvent végétal, vous verrez peut-être passer de temps à autre une recette de ce type. Mais ce que j'aime par-dessus tout, c'est discuter avec vous. Bonne lecture ♥︎

2 Comments

  1. Catherine

    Je te rejoins complètement sur la réaction aux châteaux, ou aux grandes baraques aristocratiques en général.

    Je réponds aussi à un de tes posts Instagram (vu que je n’ai pas de compte Instagram), pour la petite musique classique y a aussi de la musique de Hildegarde de Bingen, la blogueuse Jen Monroe sur le site Listen To This en a à télécharger, si tu veux vraiment la totale en te plongeant dans la lecture! Perso j’aime assez ce genre de musique, quoique le mode « shuffle » de mon iPod devient du coup un peu casse-cou vu que ça peut être suivi directement par du Odd Future.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *