Yara, un croissant de lune et des petites fleurs

Ce look a été shooté dimanche il y a deux semaines, à notre retour du festival Rush, à Rouen. Ça se passe sur la presqu’île au bord de la Seine et c’est très chouette !

En marchant sur les quais, la lumière était belle, il faisait chaud, et on s’est dit, Jeremy et moi, que c’était l’occasion parfaite pour mettre en valeur cette jolie mini robe que j’ai acheté d’occasion sur Vinted. Elle a ce petit côté faussement vintage tellement Jeanne Damas que j’adore (sérieusement qui n’adore pas le style de cette nana ?). En vérité cette robe EST vintage. Elle date des années 90 et pour ne rien gâcher elle a été fabriquée en France. C’est du viscose, fluide et léger mais pas transparent, et elle est géniale à porter sans soutif (slow bra power).

Je la porte avec les chaussures les plus confortables de la planète, j’ai nommé, les Birkenstock. Là c’est le modèle Yara, en cuir marron. Ce modèle a une histoire, ça fait 2 ou 3 ans que je le cherche désespérément. Au tout début, je voulais acheter ces sandales neuves, mais elles n’existaient pas dans cette couleur. Je me suis donc dit que j’allais chercher d’occasion, ça a duré jusqu’à aujourd’hui… Puis au printemps, je suis tombée sur celles que je porte, neuves. J’ai sauté sur l’occasion, me disant qu’il s’agissait d’un réel investissement et d’une envie certaine. Je ne les quitte plus depuis. Les Birk sont fabriquées en Allemagne, mais les conditions d’obtention du cuir ainsi que le tannage ne sont pas détaillées sur le site. Je sais que c’est un achat qui n’est pas éthiquement parfait sur le papier, mais peut-être que si en fin de compte… Oui, 3 ans après le crush de départ, je voulais (et je veux) toujours une paire de Yara marron. Alors peut-être que sur le coup ça a l’air moins éthique, mais un seul achat comme celui-là est rentabilisé à vie.

C’est ça aussi le minimalisme et l’éthique, c’est choisir juste ce dont on a besoin et garder longtemps nos objets.

À l’époque où je voulais les Yara et que je ne les avais pas trouvées, je m’étais rabattue sur les Arizona en cuir lisse noir, que j’ai énormément aimé porter, et qui sont toujours nickel (la semelle n’est même pas usée en 3 ans !). Seulement ce sont des mules, et du coup ça ne tient pas hyper bien au pieds. Du coup je garde les Arizona et les Yara, pour deux usages différents (marche/balade ou marche/rando).

Et puis sinon j’ai enfin trouvé le collier de mes rêves à porter tous les jours (grâce à Marion du blog Et Si Deux Mains, et à son compte Instagram). Il est en plaqué or et fabriqué en France par l’atelier Mmay. Je le porte tous les jours, en prenant bien soin de le retirer la nuit et sous l’eau pour le garder longtemps.

robe à petites fleurs vintage

sandales « Yara » Birkenstock

collier « La Lune » Mmay Créations


📷 Jeremy

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Filed under Garde-Robe

Ici, je partage avec vous mes aventures du quotidien, où je vis avec juste ce qu'il me faut, tout en essayant de réduire mon impact sur l'environnement. Je vous raconte ma garde-robe que je veux la plus éthique et versatile possible. Aussi, je mange souvent végétal, vous verrez peut-être passer de temps à autre une recette de ce type. Mais ce que j'aime par-dessus tout, c'est discuter avec vous. Bonne lecture ♥︎

1 Comment

  1. Très joli ce look pour une flânerie en bord de Seine. 🙂
    (je ne connaissais pas Jeanne Damas, je me coucherai moins bête ce soir)

    Concernant l’achat des sandales, c’est un peu comme ton ciré, il y a des fois où l’on ne peut pas maîtriser à 100%. Culpabiliser ou se priver ne sont pas des solutions. Ce qui compte, c’est que tu as longuement réfléchi à ces achats et que tu en feras bon – et long – usage.
    (pour ma part, j’ai fait bien pire, mes derniers achats sont 100% fast-fashion, mais je refuse de m’en rendre malade car je n’ai pas réussi à trouver ailleurs ce que je cherchais dans mon budget – par contre, clairement, je les conserverai jusqu’à ce qu’ils soient bons à recycler ou upcycler)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *