Article

7 conseils express pour survivre aux soldes

Demain c’est grand jour de razzia estivale ! Alors méfiez-vous des embuscades, des pièges et autres subterfuges qui vous feront sortir du droit chemin !

 

1 / Tout d’abord, faites-vous une liste de ce dont vous avez besoin, comme d’habitude, sortez tout de votre placard, regardez ce qui vous va et ce qui ne vous va plus, triez, donnez/jetez/vendez, notez.
2 / Munissez vous de ladite liste pour aller faire votre shopping.
3 / Parez-vous de vos atours les plus versatiles, les plus neutres et les plus confortables que vous possédez. Vous pourrez ainsi essayer sans difficulté tous les articles que vous souhaitez, en ayant déjà un petit aperçu de ce que ça donnera dans votre dressing.
– ballerines / sandales
– jean fétiche / jupe passe-partout / etc.
– top uni blanc, beige, noir ou gris
4 / Ne vous laissez pas influencer par les prix très cassés de certains articles. Ils ne vous conviennent peut-être pas !
5 / Réfléchissez ! Choisissez vos achats avec parcimonie et précaution, ne faites pas d’erreurs d’achats que vous regretteriez au bout d’un mois.
6 / Ne vous laissez pas influencer non plus par les vendeuses/vendeurs qui tentent de vous persuader de prendre la petite veste ou le petit gilet qui vous irait T-E-L-L-E-M-E-N-T bien avec votre nouvelle petite robe et que c’est un look incontournable… EN AVEZ-VOUS REELLEMENT BESOIN ??? La vendeuse se moque que vous ayez un vêtement en trop dans votre dressing, ça lui fait des sous en plus dans sa caisse à elle… Ne soyez pas trop suspicieuses non plus, il ne faut pas voir le mal partout, certaines boutiques ont un personnel absolument adorable, qui ne force pas la main :)
7 / Amusez-vous !
Bonne fin de semaine ! :)
Article

« Les Damnées du low-cost »

En 2011, le Rhana Plaza, usine low-cost du Bangladesh, s’effondrait en tuant tous les ouvriers se trouvant à l’intérieur, soit un millier de personnes, de travailleurs sous-payés, exploités.

Voilà, c’est ça la réalité de l’industrie textile fast-fashion. C’est ça la vérité sur les vêtements pas chers  qu’on s’achète chez les grosses multinationales (Zara, H&M, et compagnie…).

La vie d’un ouvrier asiatique ne vaut pas un débardeur à 2 euros… Il est temps de faire changer les choses…